Cirque Fantastic Concept

á propos de nous
Nos services
Nos spectacles
Nos artistes
Nos Productions
Nos clients
Nos partenaires
Chambre de Presse
Plus d'images
Plus de Vidéos
Emplois
Contact







Credits
Legal notice

Châtelaine – Juillet 1997

VIRTUOSE DES AIRS

Marie-Josée Lévesque, 25 ans :
déjà presque 10 ans de cirque!

par Pascale Millot

À Saint-Hilaire où elle est née, Marie-Josée Lévesque s'ennuyait ferme. Des parents divorcés, un frère et une sœur beaucoup plus jeunes qu'elle, la petite fille a découvert très tôt de quoi occuper ses rêves et son temps. « C'est en faisant de la gymnastique que j'ai connu les plus grandes joies de mon enfance. »

Plusieurs fois championne de trampoline du Québec, elle entre dans la grande famille du Cirque du Soleil en 1988. Puis, il y a tout juste un an, elle joint les rangs du Cirque Éloize, cette troupe de 17 artistes fondée aux Îles-de-la-Madeleine en 1993.

Elle y a créé un numéro de trapèze original sur un instrument tout aussi étrange. Hybride entre le trapèze traditionnel et le trapèze Washington — dont la barre octogonale permet aux acrobates d'y faire des figures sur la tête —, la monture de Marie-Josée est ainsi faite que la jeune virtuose des airs peut s'y renverser sur la tête, mais aussi s'y tenir sur les pieds, s'y suspendre, y faire des équilibres et des soleils ou s'enrouler dans les cordes. La peur ? Connaît pas.

« J'ai été élevée dans un monde de risque. En trampoline, je montais très haut et je suis souvent retombée à côté sur... mes quatre pattes. J'ai développé un instinct de félin. »

Le plus impressionnant pourtant, ce n'est pas la hauteur ni même la grâce avec laquelle elle évolue mais... ses abdominaux « carré aux dattes » qui luisent sous les projecteurs.

« J'ai un enfant en plus », dit fièrement la trapéziste de 25 ans. « C'est encourageant pour les femmes qui n'ont pas encore connu la grossesse. » Moi, ça aurait plutôt tendance à me décourager...

Page précédente